vendredi 27 décembre 2013

ADTPro 1.2.9

L'excellent logiciel de transfert de disquettes entre un ordinateur moderne (PC, Mac,..) et un Apple II vient de sortir en version 1.2.9.

Voila l'historique des versions 2013 :

1.2.9 - December 25, 2013

New functionality:

[Client] Disk II drives turn on a little early to reduce spin-up delay

Bug fixes:
Nibble sends work correctly in batch mode
[Client] Nibble sends retry (more) correctly
[VDrive] Virtual disks are loaded once at initialization time, making it much faster for huge drives (but much less dynamic)
[VDrive] Serial driver installer quits to where it came from, allowing an invocation from the launcher to return there, this time with the driver in place.


1.2.8 - July 9, 2013

New functionality:
[VDrive] Added the ability to serve a second virtual drive
Restricted most opportunities to change baud rates from defaults

Bug fixes:
[Server] Severe slowdown on bootstrapping under Windows was cured by removing what should have been a harmless yielding of the CPU.

1.2.7 - April 18, 2013

New functionality:
[VDrive] Added the ability to bootstrap into ProDOS with VSDrive active
[Server] Added a command-line invoker for AppleCommander

Bug fixes:
[Server] 5-1/4" disk images with unrecognized filesystems are always written with DOS-ordered physical interleaving
[Server] Start the numerical part of batch name at 1, not 0; reset the counter when a batch name changes


Ça se passe par ici : http://adtpro.sourceforge.net/

Vous trouverez également tout un tuto sur le blog :

http://retrocomputing-blog.blogspot.fr/2011/08/transferts-de-disquettes-apple-ii-sous.html


@+++

jeudi 26 décembre 2013

Raspberry PI - Installer Basilisk II, l'émulateur Mac 68K

Décidément le RaspBerry Pi est une bien belle petite machine. Dans le domaine de l'émulation elle s'en sort très bien avec des distributions faites sur mesure comme RetroPie, Chameleon Pi ou PiMame. Je reviendrais un autre jour sur ces productions de qualités.


Pour l'instant nous allons installer un émulateur Mac 68k bien connu, j'ai nommé Basilisk II, sur la base d'une install classique de l'OS Raspbian Wheezy.

Attention il faut avoir quelques connaissances Unix ainsi que sur la configuration de Basilisk II.

Tout d'abord depuis mon répertoire home/pi je créé un répertoire "progs" (pour programmes ;) ) par un :

$ mkdir progs

Cela permettra de stocker les install, exe afin de ne pas en mettre de partout.

ensuite on se met dans progs, par un : 

$ cd progs

et on enchaine par une install de 2 programmes (git et autoconf) et une librairie (lisdl1.2-dev) :

$ apt-get install git libsdl1.2-dev autoconf

Puis on lance le download de Basilisk II :



$ git clone git://github.com/cebix/macemu.git

ensuite un petit :

$ cd macemu/BasiliskII/src/Unix

pour se mettre dans le bon répertoire (donc : /home/pi/progs/macemu/BasiliskII/src/Unix ). Au passage, vous noterez que SheepShaver est également présent dans progs.

On lance le script autogen :

$ ./autogen.sh



Ensuite on envoie la configuration en désactivant le compilateur JIT :

$ ./configure --enable-sdl-video  --enable-sdl-audio --disable-vosf  --disable-jit-compiler

puis pour en finir avec l'installation :

$ make
$ sudo make install

Il ne restera plus qu'a  copier les 2 roms Mac,  IIci.rom  et Quadra.rom, qui permettrons d'utiliser Basilisk II. Mettre une image de disque dur au format HFV (starterdisk.hfv par exemple) sera également une très bonne idée. Vous trouverez pas mal d'infos sur http://www.emaculation.com/ .

Le fichier de configuration est caché dans le répertoire home de l'utilisateur ~$ .basilisk_ii_prefs  (attention il commence par un point). Il est possible de le voir en faisant un petit :

$ ls -al   (par ex)

Voici un exemple de fichier de configuration :

pi@raspberrypi ~ $ more .basilisk_ii_prefs


disk /home/pi/progs/macemu/BasiliskII/Starterdisk.hfv

extfs /home/pi/progs/macemu
screen win/640/480
seriala /dev/ttyS0
serialb /dev/ttyS1
udptunnel false
udpport 6066
rom /home/pi/progs/macemu/BasiliskII/Quadra.rom
bootdrive 0
bootdriver 0
ramsize 33554432
frameskip 1
modelid 14
cpu 3
fpu true
nocdrom true
nosound false
noclipconversion false
nogui false
jit false
jitfpu false
jitdebug false
jitcachesize 0
jitlazyflush false
jitinline false
keyboardtype 5
keycodes false
mousewheelmode 1
mousewheellines 3
dsp /dev/dsp
mixer /dev/mixer
ignoresegv false
idlewait true

pi@raspberrypi ~ $

a éditer avec nano par exemple :

$ nano .basilisk_ii_prefs

Toutes les infos sur le site des concepteurs Christian Bauer et al (http://basilisk.cebix.net/) à cette adresse http://basilisk.cebix.net/README.

Il suffira ensuite de lancer un :

BasiliskII


depuis une fenêtre de terminal pour que l'émulateur se lance avec vos paramètres ou directement en mode console afin de profiter d'une  émulation plein écran.





En mode fenêtre (640x480) sous RaspBian

En mode plein écran (640x480), lancé depuis la console 

Il est également possible de changer les paramètres à la volée (roms, drives, cpu,...), idéal pour ce faire des petits launcher en ligne de commande sans devoir tout modifier. 

Pour plus d'infos faites un :

$ BasiliskII --help


Bonne émulation !!



mercredi 27 novembre 2013

Faire un drive AMIGA avec un Raspberry Pi


L'idée peut paraître délirante, émuler un à quatre drive(s) 3 1/2 Amiga en se servant d'un Raspberry PI, mais il semblerait que cela fonctionne et plutôt bien même.  Pour faire, très, simple, le Raspberry Pi vient en lieu et place du drive Amiga, puis un bootloader vous permet de sélectionner les images disques pour chaque drives. Les images sont stockées sur la carte SD du Raspberry.

Tous les détails sur : http://amigadrive.blogspot.it/

Une petite vidéo pour voir la bête en action :



Très fort !!!

dimanche 3 novembre 2013

RaspBerry Pi


Enfin quelque chose de sympathique dans le monde de la micro informatique de ces 20 dernières années. Depuis le milieu des années 90, le terrain de jeu se limite à deux équipes, les pommes et les PC. Et encore, la pomme à failli être croquée.

Le temps des moult micros bricolés dans un garage est bien loin, comme cette ivresse de la découverte du micro que l'on vient d'acquérir et qu'il va falloir dompter à la seule force de ses petits doigts agiles, aidés de neurones affûtés. Bref l'époque des pionniers est loin et on s'emmer... grave. Il faut bien le dire. Ok on troque son ouaidoze contre un pingouin de temps en temps, on s'essaie à la virtualisation, mais bon pas de quoi s’éclater franchement. Jusqu'à ce que ....

Jusqu'à ce qu'un certain David Braben frappe un grand coup ... Si vous êtes fans de 8 bits ce nom doit vous titiller .... Non ? Oui ? ... Bon sang, mais OUI, David Braben, .... ELITE ..... LE jeu de commerce spatial sur 8/16 bits. Mais quel rapport avec la choucroute ???

Pour faire simple, le monsieur s'est réveille un jour de 2011 en se disant "Et si je concevais un ordinateur tellement low cost qu'il tiendrait dans un paquet de cigarettes et que tout le monde pourrait se le payer ? ". Enfin, je ne sais pas si son cheminement de pensée à été celui ci mais en tout cas le résultat est la ..

Hé oui, le voila, le petit vent de fraîcheur qui souffle sur la micro-informatique. En fait, on passe une taille en dessous, le RaspBerry Pi (c'est son nom ;) ) est un nano ordinateur à base de processeur ARM 11 cadencé à 700Mhz. Sa carte mère est à peine plus grande qu'un paquet de clopes. Tout cela étant permis grâce à l’apparition des Soc (System On a Chip) ou le gros de la machine tient dans une seule puce (CPU+Ram+ GPU,...).

Raspberry Modele B (image courtesy of Switched On Tech Design (www.sotechdesign.com.au)


La première version du RaspBerry Pi, le modèle A, sort en février 2012 au prix de 25 $us. Pour ce prix vous avez sur la carte mère :

  • le processeur ARM 11@700mhz
  • 256mo de ram
  • un port usb
  • une sortie vidéo composite et HDMI (vidéo + son)
  • une sortie audio
  • un lecteur de carte SD
  • un port GPIO (input / output)
  • un port CSI-2 (Camera Serial to Interface)

La seconde évolution majeure, le modèle B, sort quelques mois plus tard et coûtera 35 $us. Pour 10 $us de plus vous avez 512 mo de Ram, 2 ports USB, 1 port Lan 10/100 et une consommation électrique plus que doublée (300ma à 700ma), le reste ne change pas.



Ci dessous un petit tableau comparatif (source wikipedia).

Modèle AModèle B
Prix de lancement 1:25 $US35 $US
SoC :Broadcom BCM2835 ( CPUGPU], DSPSDRAM, et 1 port USB)9
CPU :700 MHz ARM1176JZF-S core (ARM11)9
GPU :Broadcom VideoCore IV10OpenGL ES 2.0, MPEG-2 and VC-1 (avec licence), 1080p30 h.264/MPEG-4 AVC high-profile decodeur et encodeur9
Mémoire (SDRAM) :256 Mo (intégré avec GPU)512 Mo (intégré avec GPU) au 15 octobre 2012
Nombre de ports USB 2.0 11:1 (directement sur BCM2835 chip)2
Sorties vidéos 1:Composite et HDMI
Sorties audio 1:stéréo Jack 3,5 mm (sortie son 5.1 sur la prise HDMI)
Unité de lecture/écriture :SD / MMC / fente pour carte SDIO (3,3V)
Carte/connectique réseau 1:Non10/100 Ethernet
Périphériques :8 × GPIOUARTI²C bus, SPI bus avec deux chip selectsI²S audio12 +3.3 V, +5 V, ground10,13
Puissance :300 mA (1,5 W)14700 mA (3,5 W)
Source d'alimentation 1:volt via MicroUSB ou GPIO header
Dimensions :85,60 mm × 53,98 mm × 17 mm 15
Poids :45 g1
Systèmes d'exploitation :Debian GNU/LinuxRaspbian OSFedoraArch Linux ARM1RISC OSFreeBSDPlan 9Kali Linux, Android


Coté performances, le cpu est en gros équivalent à un PII@300mhz. Le GPU quand à lui est capable de faire de l'Open GL ES 2.0, possède une accélération hardware OpenVG, peut afficher du 1080p à 30 images et décode du H264. De quoi afficher du Blu-Ray.

En perfs brutes, la faq du Raspberry ( raspberrypi.org ) nous donne 1Gpixel/s, 1,5Gtexel/s ou 24 Gflops avec des possibilité de filtrages de textures et une infrastructure DMA. L’équivalent d'une Xbox 1. Bref, pour le prix, on est loin d'avoir des performances au rabais.

Pour en terminer avec l'aspect prix, à ce tarif, vous n'avez que la carte mère, pas de clavier, souris, écran ni même l'alimentation (fiche type micro usb). Mais en bon geek que vous êtes vous avez certainement déjà tout cela. Pour ma part, j'avais opté pour un bundle à 45€ (port compris), Modèle B + Alim + boitier plastique.

Dernier aspect trés cool, des périphériques comme une camera 5mp, une camera 5mp sensible aux Infra rouges, des cartes E/S sortent à des tarifs calés sur celui de la machine (dans les 30 euros). De quoi bidouiller pour pas cher et se faire plaisir.

Bon sur le papier c'est bien joli mais on fait quoi avec ?

Le plus simple, pour commencer est de télécharger une distribution Raspbian (Debian pour Raspberry) et de la lancer. Heuuuu mais je le met ou le CD ??? Of course, pas de CD, on va charger une image sur le net, prendre une petite carte SD classe 8 (par ex), de 4 ou 8 Go et via un utilitaire (Windows, Mac, Linux), restaurer l'image sur la carte. Ensuite on enfourne la carte dans la machine et on la démarre. J'ai l'impression de revenir 30 ans en arrière et d'utiliser une disquette. Avec toute la souplesse que cela peut apporter dans certains cas. Il est en effet facilement possible de customiser un OS pour une application spécifique, de facilement dupliquer les cartes etc ... Notez que differents OS basés sur Linux sont disponibles (Raspbian, Pidora, ...) dans des versions parfois extrêmement "light" ou plus complètes.

Power ON ! Et voila notre pingouin qui boot.. Magique. Au bout d'un moment on se retrouve sur une interface graphique. Simple et redoutablement efficace. On lance une petite ligne de commande, un rapide " sudo raspi-config " permettra de finaliser la configuration (extension du file system pour prendre l'intégralité de la carte SD, répartition de la ram entre CPU et GPU,boot en mode graphique ou texte, ...)

Après quelques minutes, on se rend cependant compte que l'utilisation principale de la machine ne sera pas le surf sur le net car elle manque parfois de réactivité, mais quand même,  c'est énorme.

Parmi les utilisations les plus courantes on trouve bien entendu l'apprentissage, de linux, de la programmation, de la mise en place de serveur web (apache et mysql) mais aussi des trucs plus rigolos comme un faire boitier multimédia raccordé à la TV (Xbmc,OpenElec,..), la création de caméra de vidéo surveillance "tout en un" (Raspberry modèle A ou B, une webcam usb ou les cameras du Raspberry, un dongle wifi et un boitier plastique), la création de clusters (le record est à 64 pour l'instant) de Raspberry pour l'hébergement web ou autre, le pilotage de robots, ...

Il faut dire qu'entre le(s) port(s) USB, le port lan, le port GPIO et le port CSI-2 les possibilités de connexions et de pilotage sont etendues.  Un champ d'application extrêmement vaste, et surtout pas cher à expérimenter.

Pour rester dans le retro-computing, il y a une distribution très sympathique qui répond au doux nom de " ChameleonPI ". Que fait elle ? Elle intègre tout simplement plusieurs émulateurs (Sinclair ZX 81 et ZX Spectrum, Commodore Vic20, C64, C128, Apple II, Oric 1 & Atmos, IBM PC, Atari VCS 2600, ATARI 5200, 800, 800XL, ST, Nintendo NES, SNES, Gameboy, SEGA, Megadrive, Arcade, ... Le tout en boot automatique et sous une magnifique interface graphique. Elle est disponible sur le site CHAMELEONPI .

Alors tenté ? Allez sur le site du distributeur officiel en France : kubii.fr !!

Merci  Mr BRABEN !!!


dimanche 20 octobre 2013

AppleWin 1.23.0 - Emulateur APPLE II

Elle n'est pas toute fraîche la nouvelle version d'AppleWin mais elle est toujours excellente. Inutile de discutailler, c'est pour moi le meilleur émulateur Apple II, en constante amélioration.


Quoi de neuf ? Je cite :

1.23.0 - 26 Apr 2013

Significant changes since 1.20.0:

[Feature #003272 and #005335] Support 2x windowed mode:

  • Toggle between 1x and 2x by using Resize button (or F6).
  • Full screen now enabled by CTRL+Resize button (or CTRL+F6).

[Feature #4399] Allow Z80 SoftCard to be inserted into slot 4 or 5. (Allows CP/M v3 to work)

  • Reworked Configuration (property sheets) to allow multiple hardware changes.
  • Added Troubleshooting section to help file.

Fixes:

  • HDD firmware: Added support for SmartPort entrypoint.
  • "Prince of Persia (Original 3.5 floppy for IIc+).2mg" now boots
  • Fixed HDD firmware to allow epyx_californiagames_iicplus.2mg to boot.

Debugger:
[Bug #018455] Improved rendering speed of debugger view.



Ça se passe toujours sur le site "BerliOS" ! On clique, on clique ...

dimanche 30 juin 2013