dimanche 17 mai 2020

Lecteur EREBUS pour ORIC 1 & ORIC ATMOS

Hello,

Comme bien souvent, je cherche pour mes vielles machines des moyens simples et efficaces de charger des programmes. La plupart du temps il s'agit de jeux et de démos. Les vieux micros, oui, mais cela n’empêche pas d'introduire un peu de modernité. 

Et puis, j'avoue que les lecteurs de cassettes ou de disquettes c'est bien mais cela prend de la place et les support magnétiques commencent à se faire vieux, en plus des câbles etc... De ce coté la, l'Oric n'est pas la machine la mieux pourvue, mais cela commence à changer. Je vais donc vous parler du lecteur de carte micro SD, EREBUS pour Oric 1 & Atmos. 


Lecteur EREBUS pour Oric 1 & Atmos


Sur le principe rien de fou, il s'agit d'un lecteur de carte SD sur lequel on va copier nos fichiers afin de les charger facilement. L'objet se présente sous la forme d'un lecteur externe de la taille d'un paquet de cigarettes. Il se connecte à l'Oric via le connecteur d'extension à l'aide une nappe plate. On y trouve juste une fente pour insérer une carte micro SD et un bouton qui fait office de RESET (très pratique).

L'utilisation est très simple et nécessite juste d'avoir quelques contraintes à l'esprit :

- Les jeux purement Oric 1 ne fonctionnent pas car le lecteur EREBUS contient une rom Oric Atmos. Dans la pratique cela représente peu de logiciels, surtout parmi les premiers sortis sur la machine. Petit avantage par contre, sur un Oric 1, vous bénéficiez des roms de l'Atmos sans modification interne.


Un Oric1 avec une rom Atmos. Merci Erebus.



- Le lecteur ne prend en charge que les fichiers .tap (autant que je sache) et surtout les logiciels en  chargement "multi-part",cad dont le chargement se fait en plusieurs fois, ne fonctionneront pas. La, c'est plus embêtant mais ce qui est bizarre c'est que certains logiciels "multi-part" ne fonctionnent effectivement pas, comme "Defense Force" (grrrrrr) ou "Harrier Attack" mais d'autres fonctionnent bien, comme "Le mystère de Kikekankoi", "Tyrann", "Kryllis", l'Aigle d'Or ...). Donc c'est un point plutôt embêtant mais pas rédhibitoire. Edit du 01/06/2020 : Certains dumps de logiciels sont refait pour fonctionner sur Erebus comme "Defence Force" ou "The Hobbit".

- Le lecteur ne prend pas en charge les images de disquettes. Dommage, mais j'imagine qu'il faudrait inclure des roms pour gérer les disquettes, le dos etc.... Ce qui augmenterai sensiblement son prix. La majorité des logiciels étant sortis sur K7 ce n'est pas grave. Par contre cela nous prive de certaines nouvelles productions qui sortent sous ce format. 

- La carte micro SD doit faire 2go maximum pour être reconnue et formatée en Fat16. Le lecteur ne prend pas non plus les répertoires. Pour un maximum d'efficacité les noms devront être au format 8 + 3.

Voila j'ai fait le tour des contraintes. Maintenant voyons ce que cela donne  dans la pratique.

Après avoir mis  quelques fichiers sur la carte SD, j'allume l'Oric. Il boot normalement. La, je lance un petit cload""  des familles et un menu apparaît. La liste des logiciels présents sur la carte s'affiche. Il suffit de déplacer le curseur avec les flèches pour se déplacer dans la liste. Une pression sur la touche "entrée" permettra de lancer le chargement du logiciel. C'est très simple. 


Erebus - le menu


Autre avantage, de l'EREBUS, les vitesses de chargement. En effet, terminé les looooongs chargements de plusieurs minutes, tout se charge en quelques secondes, un peu comme sur émulateur. Et sans erreurs ... ;) 

Chargement très rapide


Dernier point mentionné un peu plus haut, il y a un bouton "Reset" sur le boitier qui permet de redémarrer l'Oric sans l’éteindre. Enfin ! Ai-je envie de dire .... C'est trés pratique !


2 tips pour terminer. Comme le code est un peu "brut", l'EREBUS ne fait pas trop de contrôles au démarrage. Mais il y a en quand même 2 importants :

- Si la carte n'est pas détectée ( > 2go, non Fat16, absente etc ....) vous aurez un message "MEMORY ERROR" apres le cload "". 

- Si aucun fichier .tap n'est détecté, vous aurez un écran blanc avec "Ready".
 

Dernier point le prix, env 40 € ... 

Pour un prix relativement modique, voila un accessoire absolument indispensable pour votre Oric. J'ai trouvé le mien sur Ebay (neuf).



samedi 16 mai 2020

Cartouche MegaFlashRom SCC+ SD 512ko pour MSX / MSX2 / MSX2+ / MSX TurboR

Bonjour à tous,

Apres plusieurs années sans news, et sous la pression du public en délire (je déconne), je reviens avec un petit article sur la "MégaFlashRom SCC+ SD" pour MSX (toutes versions). A la base je cherchais, un moyen simple et souple de charger des logiciels sur mes MSX (1 et 2). La plupart des logiciels qui m’intéressent étant des jeux et des démos. Sur MSX, les logiciels sont disponibles en plusieurs formats :  roms (cartouches), cassettes et disquettes. 

Fin 2018, je me lance donc en quête du gadget ultime, ou du moins celui offrant un rapport fonctionnalités / prix correct de mon point de vue.  Rapidement 3 articles sortent du lot, la cartouche Carnivore 2, la GR8NET et la MegaFlashRom SCC+ SD. 
Voici les principales caractéristiques des 3 cartes, telles que définies sur le forum MSX Ressource Center, en 2018:

                            MFR-SCC+SD      Carnivore2        Gr8net   
---------------------------------------------------------------------------------------------
Extra memory     512kb(optional)         1024kb            1024kb
SCC type            SCC/SCC+                 SCC/SCC+     SCC/SCC+.
MSX-Audio                 -                          -                        yes.
MSX-Music                 -                        yes                     yes.
Networking                 -                          -                        yes.    
FlashROM                  yes                      yes                  FlashRAM/Flashrom.
Removable         MicroSD                    CF                 Microsd.
Additional                 -                       audio-out/psg      audio-out/Mp3.


Coté prix (avec le port) la MFR était à 100€ sans ram et 140 avec, la Carnivore2 dans les 130 et la Gr8net dans les 250 si je me souviens bien.

Coté fonctions,voyons cela un peu plus en détail :

- la "Extra Mémory" rajoute de la mémoire RAM, c'est bien mais pas indispensable. Bien que .. 

- Les "SCC / SCC+ / MSX Audio / MSX Music" sont des formats sonores sur MSX. Ils ont été implantés dans les cartouches de jeux, Konami pour les SCC / SCC+ ou dans certaines machines comme les MSX2+ (MSX Music) etc ... Souvent basé sur de la synthèse FM à base d''OPL, les capacités sonores des MSX s'en trouvent décuplées dés lors que les logiciels les utilisent . (F1 Spirit, Nemesis 2 et 3, Space Mambow ....). Le minimum syndical est d'avoir a compatibilité SCC / SCC+, le support des autres formats est un plus.

- La Flashrom servira à, comme son nom l'indique, être flashé par les fichiers que nous lui donneront et lancera les logiciels. C'est le point le plus important pour moi. En général, elle est de 8Mo (64Mb). Vu la taille des logiciels MSX et MSX2 c'est assez confortable.

- Le type de carte mémoire utilisée est, soit de la SD classique, soit de la Compact Flash, moins courante.


L'heure du choix

Techniquement et fonctionnellement,  la plus aboutie est la Gr8net. Mais, elle est plus chère, semble plus compliquée à utiliser et dispose de fonctions dont je n'aurais pas l'utilité comme le réseau. Au début mon choix se porte sur la Carnivore 2 qui me semble offrir un bon compromis entre les 3, pour un prix correct. Cependant sa disponibilité, fin 2018, était assez problématique et il était impossible d'en commander une.  Mon choix se tourne donc vers la MegaFlashRom SCC+ SD (MFR). J'ai pris l'option RAM 512Ko mais pas la second emplacement SD qui ne me semble pas indispensable.. Mon seul regret est la perte de l'option MSX Music, présente sur la Carnivore 2.


Cartouche MegaFlashRom SCC+ SD (1slot)



Détail de la MegaFlashRom

Bon si on rentre dans le détail, elle donne quoi cette MegaFlashRom ?

  • Flash card: 1 or 2 slots compatible with micro SD and micro SDHC cards
  • Supports hot card swap
  • Uses Nextor as DOS (native FAT12/16 support)
  • Maximum partition size of 4GB
  • High speed transfer (read and write)

=> Il est possible d'avoir 2 slots SD sur la carte, mais franchement je ne vois pas trop l'utilité, les cartes SD sont permutables à chaud. Le systeme exploitation utilisé est Nextor, une évolution du MSX Dos franchement trés bien avec support des format FAT12 / FAT16 et des partitions jusqu'a 4gb, ce qui est trés confortable (Fat16). A noter que meme en FAT12, il est possible de mettre plusieurs partitions (12) de 16mo (c'est le max) sur une meme carte et de passer de l'une à l'autre sans problème. 

  • RAM: 512K (optional)
  • Mappers emulation: Memory Mapper
  • FlashROM: 8MB (64Mbits)
  • Fast Writing
  • 7MB used for emulation of the MegaFlashROM mappers
  • Mappers emulation: Plain 64K, ASCII 8/16K, Konami without SCC, Konami SCC+
  • ROM drive: You can install a DSK as ROM drive.
  • Load and run up to 9 disk images (DSKs)
  • MultiROMs up to 511 ROMs
=> Il est possible de prendre l'option qui ajoute 512ko de RAM. J'ai pris cette option et mes MSX avec 64ko passent donc à 576 ko quand à mon MSX2 HB-F700F, il detecte 768ko de RAM. Pour le surcoût modique il ne faut pas s'en priver.
 La partie Flash fait 8Mo (64mb), ce qui est confortable. Il est ainsi possible de flasher jusqu'a 511 roms dedans (sélectionnables via un menu au boot) ou 9 disquettes de 720Ko. 

576Ko sur un MSX


768Ko sur un MSX2 - Sony HB F700F

Recovery mode :
  • Install SD kernel directly from the SD card
  • Erase MegaFlashROM SCC+ content
  • Erase SD interface kernel
  • Erase ROM disk
=> Possibilité de RAZ la cartouche que ce soit au niveau du disk de boot, de la flash ou du kernel (ou les 3). Bref, il est facile de remettre tout en ordre, simplement.

Sound :
  • Konami SCC and SCC-I emulation
  • Extra PSG emulation (I/O ports: 10h-12h)
  • It is possible to clone the internal PSG sound using the external one.
=> Émulation des puces Konami SCC et SCC+, ajout d'une puce PSG ou recopie de celle de la machine dans celle de la cartouche. J'avoue que je ne saisi pas trop la subtilité des options PSG. Le clonage du PSG interne vers l'externe sert, à priori, juste à résoudre les pbs de compatibilité avec certains MSX Philips NMS.
On aurait aimé le support du format MSX Music qui ouvrait les portes du MoonBlaster ...Franchement dommage, c'est mon seul regret.   

Others
  • Show SD cards information
  • Operates at standard 3.58 MHz as well as at overclocked speeds (tested up to 9.8 MHz)
  • Play EVA video files
  • Allows Konami cartridge combinations
  • Konami sized cartridge
  • Noob friendly
  • Minimum System Requirements
    • MSX computer with one free slot cartridge (a primary slot)
=>  Rien à ajouter, si ce n'est qu'elle passe sur tous les MSX avec un slot primaire disponible.

Ouf, ça fait quand même pas mal de choses à dire pour une petite cartouche...


Préparation de la carte SD

Franchement coté carte SD au dessus de 256 Mo on est large. C'est l'occasion de recycler une vieille carte SD trop petite pour nos téléphones actuels.Ensuite 2 possibilités, soit on fait tout depuis un PC soit on s’amuse à le faire depuis le MSX.

Le plus marrant est de booter sur la cartouche.  Dans la MFR, il y a une disquette virtuelle de boot (A:\) avec le systeme Nextor et quelques utilitaires comme Multimente ou opfxsd. Cette disquette est en lecture seule mais il est possible de la modifier (cf section recovery).

Une fois Nextor chargé, (sur MSX on arrive direct sur le prompt,sur MSX2 un logiciel bien pratique se lance automatiquement, MultiMente un peu type Norton Commander), on passe sous basic avec un petit "basic". Puis, un "call fdisk" nous permettra de lancer le partitionage de la carte.  Il suffit de se laisser guider par les menus. Une fois la ou les partions crées, il conviendra de les formater.

Le FDISK - en 2 la SD


Une fois la carte SD prête, il suffira de la remplir de fichiers MSX, type .rom ou .dsk. Il est bien entendu possible de créer des répertoires. Je vous conseille d'utiliser des noms de fichiers au format 8+3 afin d’éviter les ~ dans les noms (comme sur MS DOS à l'époque). Le MSX DOS / Nextor sont très proche du Dos, il est donc assez facile de s'y retrouver. 

Apres le boot sur la disquette A:\, on passe sur la première partition de la carte SD en allant sur le lecteur B:. Pour accéder aux autres partitions il faut les mapper, soit à la place du B: soit comme un autre lecteur. Pour ce faire, on fera un :
"basic" , pour passer en mode BASIC
puis un  call mapdrv("B:",2) pour mapper la seconde partition en lecteur B:
et on termine par un "call system" pour revenir sous DOS.

En plus de MultiMente deja installé (mais utilisable uniquement avec un MSX2), je vous conseille SofaRun, dans le meme esprit mais qui fonctionne également sur MSX.  

Un espace confortable


Flash de fichiers cartouches (.rom)

Pour commencer on va flasher une petite rom dans la MegaFlashRom. Soit depuis Multimente (MSX2) ou Sofarun (MSX & MSX2) soit en ligne de commande. 

Le plus simple donc, depuis Multimente ou SofaRun, on sélectionne le fichier, le logiciel lance automatiquement le flash dans la cartouche, on reset le MSX, ca boot direct sur la cartouche, facile et rapide.

Selection d'une ROM depuis SofaRun


En la ligne de commande c'est presque aussi simple. Depuis l'endroit ou est stocké la rom on lance un petit programme "opfxsd" qui va s'occuper de la flasher.
Donc un petit "opfxsd nomdelarom.rom" va faire le job. En fait, C'est ce que font MultiMente et SofaRun mais de manière "user friendly". Un reboot et la cartouche se lance automatiquement.

A noter qu'il existe pas mal d'options pour opfxsd, le mieux est de lire la doc de la MFR, tout est expliqué.

On fois un cartouche flashé, au démarrage le MSX bootera systématiquement dessus, pour éviter cela il suffit d’appuyer sur "ESC" au boot. Cela bypass la cartouche et lance le DOS..



Flash de plusieurs roms avec opfxsd


Une cartouche c'est bien mais avec ses 8mo (64mb) de flash, la MFR peut contenir jusqu'a 511 roms. 2 moyens de faire cela. Soit avec MultiMente, en sélectionnant plusieurs roms (avec "espace" ou "tab" de mémoire) puis en faisant "Entrée" pour lancer la flash. Soit avec opfxsd.

Avec opfxsd il suffit de créer un fichier texte "MULTIROM.OPF" avec les liste des fichiers et [END] à la fin, puis de lancer opfxsd avec /o pour flasher les roms listées dans le fichier.

Ex de contenu du  MULTIROM.OPF :

MHUNTER.ROM /K5
NEMESIS.ROM
PINGPONG.ROM
[END]

Personnellement je me suis fait un petit script dos (pc) que je lance pour générer automatiquement le fichier multirom.opf.
Fichier Gen-Multi.bat : 

dir *.rom /ON /B >MULTIROM.OPF
Echo [END] >>MULTIROM.OPF
more multirom.opf
Echo *********** FIN ************
@pause

Voila cela permet de n'avoir à lancer que la commande "opfxsd /o" depuis le meme endroit que le fichier multirom.opf et les roms sur le msx.

Menu de boot


Une fois la phase de flash terminée, on reboot le MSX et un menu apparaît nous permettant de sélectionner la rom à lancer (clavier et/ou joystick). Simple et trèèèèès efficace. De plus il est plus facile d'appuyer sur "ESC" pour aller sous DOS puisque le msx attend la sélection de la cartouche.  Si vous éteignez le MSX, la mémoire flash garde le contenu, au prochain démarrage pas besoin de tout refaire. A l'inverse vous ne pouvez ajouter une rom sans tout reflasher mais vu la simplicité ce n'est pas contraignant. On peux également imaginer de se faire plusieurs répertoires avec des fichiers multirom.opf au contenu différents qui permettent de flasher le contenu  selon son envie (ex un répertoire MSX1, une autre MSX2, un répertoire DEMOS etc .... en lançant juste la commande opfxsd /o.  Il est également possible d'utiliser un autre fichier que le multirom.opf par défaut (ex msx1.txt), il faudra le spécifier lors du lancement d'opfxsd, de la manière suivante : "opfxsd msx1.txt /o". Les possibilités sont nombreuses.



Flash de fichiers disquettes (.dsk)


Le flash de disquette est relativement similaire à celui des roms. Il est possible ici aussi de le faire soit via MultiMente (ou SofaRun) soit directement depuis opfxsd.

Via MultiMente, il suffit de sélectionner une ou plusieurs disquettes (avec espace ou tab), jusqu’à 9 puis de lancer le flash avec "Entrée". Notez bien les N° correspondant aux disquettes, cela vous servira par la suite.


Sélection multiple sous MultiMente


Ensuite on reboot le MSX et la première disquette se lance automatiquement. Ici aussi c'est assez simple.

Si on veux booter sur la seconde disquette, il suffit de booter le MSX en laissant appuyé sur le 2 du clavier alphanumérique, 3 pour la troisième, jusqu'a 9.

De la même manière, si on laisse appuyé sur le 0, il saute le process disk et boot normalement.
Mais certains feront remarquer qu'il y a des logiciels qui nécessitent plusieurs disquettes. Comment faire alors pour changer de disquettes ? C'est trés simple. admettons que votre soft tienne sur 4 disquettes. Vous avez flashé la 1 en 1, la 2 en 2 etc... Vous bootez votre MSX, la 1 démarre automatiquement, lorsque le logiciel vous demande de changer de disquettes pour mettre la seconde, appuyez sur le 2 du clavier alphanumérique et "espace" en même temps. Cela va permuter les disquettes, et ainsi de suite. Il suffit juste de savoir à quel n° correspond chaque disquettes. C'est très efficace.

Flash de 5 disquettes depuis MultiMente


Sous DOS, il est possible de mapper une disquette sur une lettre de lecteur (ex c:) en faisant un "mapdrv c: nomimage.dsk". Cela peux servir pour, par exemple, prendre des fichiers dans une image et les copier directement sur la carte SD. Pratique.

Sans passer par MultiMente, il est aussi possible de flasher les disquettes directement via opfxsd en utilisant l'option /DX ou X est le numéro de la disquette : 

- opfxsd nomdisk1.dsk /D1
- opfxsd nomdisk2.dsk /D2
....
- opfxsd nomdisk9.dsk /D9

Les boot et changement de disquettes sont identiques à ce qui est décris au dessus.

opfxsd créé un fichier NEXT_DSK.DAT, sur la première partition de la carte SD, qui contient les informations sur les disquettes que vous avez flashé. Il suffira de le supprimer pour effacer la référence aux disquettes et annuler le boot automatique sur la première disquette.

Par contre attention, les disquettes stockées en flash seront en lecture seule. Il existe toutefois une autre manière de monter les disquettes (avec la touche Graph), referez vous à la documentation officielle.


Recovery

Dernier point le mode "Recovery". Si vous voulez remettre votre MFR à zéro, il suffit de booter le MSX en appuyant sur la flèche vers le haut (curseur up). Un menu sur fond noir apparaît. 

Il est possible de faire plusieurs choses, comme effacer la mémoire flash (F1), effacer le kernel de la SD (F2), voir les infos de la carte SD (F5), désactiver la RAM (si vous avez pris l'option) supplémentaire (R) etc .... 

Si vous souhaitez réinstaller le kerner (F4) et le disque rom de boot, il faudra juste bien faire attention à copier les fichiers suivants à la racine de la première partition de la carte SD: 
  • nextor.rom
  • dskrom.rom
  • romdisk.dsk
  • kernel.dat
  • recovery.rom

Ils sont téléchargeables sur le site du vendeur (https://www.msxcartridgeshop.com/) dans la section Flash avec les manuels.
Il existe également quelques touches lors du boot pour désactiver la ram, booter en basic etc .... Surtout n'hésitez pas à lire la doc qui est relativement bien faite.  

Conclusion

La cartouche MegaFlashRom SCC+ SD est franchement pratique à utiliser et rend l'utilisation d'un MSX trés confortable. Pour être parfaite, il lui manquerai juste le mode "MSX Music". Elle m'a permis de découvrir plein de logiciels sur mes MSX 1 et 2 aussi,  je ne peux que vous recommander son achat.

A bientôt pour de nouveaux tests ...


jeudi 3 août 2017

Giana's Return sur Raspberry pi (et plein d'autres plateformes)

Les joueurs de plus de 40 ans se souviennent très certainement de cet excellent clone de super mario, The Great Giana Sister, qui tournait sur les machines de Commodore, le 64 et l'Amiga pour les versions les plus notables (il existe également des versions MSX, Amstrad CPC et Atari ST).  Le jeu est un super mario pour ordinateurs, a peine maquillé, les freres Mario & Luigi étant remplacés par les soeurs Giana et Maria. La copie était si bien faite que Nintendo fit un procès à l'éditeur Rainbow Arts qui du le retirer des ventes (sauf en Allemagne). Bref un excellent jeu à l'époque, qui c'est heureusement diffusé "sous le manteau" pour notre plus grand bonheur.

Mais revenons à cette suite non officielle et libre (comme l'indique le jeu et le site). Nous voici quelques années plus tard et Giana doit encore aller sauver sa sœur... Rien de bien neuf mais cela donne prétexte à un très joli jeu de plateforme avec des graphismes colorés,en 2D, un poil pixelisés, et bien dans l'esprit de la première version. Les mécanismes sont identiques (transformation en punkette pour casser les briques, saut sur la tête des monstres pour les tuer, ...). La jouabilité est bien dosée au début, un poil plus dur par la suite. Heureusement un système de code permet de repartir du dernier niveau joué. Il y a , à priori, 6 mondes de 6 niveaux chacuns. De quoi faire ...

Le jeu existe sur pas mal de plateformes (Amiga OS, Linux, Mac OS, Windows, Dingoo, Wii, Dreamcast,....). Je l'ai personnellement testé sur Raspberry Pi (via Retropie, dans les packages additionnels), et c'est un pur bonheur. L'animation est parfaite, les musiques également, la gestion du joystick et des déplacements est impeccable.

 Bref tous les ingrédients sont réunis pour passer d'excellents moments. Mes enfants ne s'y sont par trompés d'ailleurs.


Une petite vidéo pour voir tout cela :



A tester d'urgence en téléchargement sur le site officiel :  http://www.gianas-return.de/


mardi 11 avril 2017

Video Emission MICRO LUDUM

Cela faisait bien longtemps .... c'est un vrai plaisir de revoir cette période de transition entre les 8 bits et les 16/32 bits qui s'annoncent .. Au programmes pas mal d'actualités et de bons jeux ...

A voir  absolument!!

Septembre 1985 :



Listes des logiciels annoncés :

AMSTRAD
01:08 Beach Head
01:30 Defender or Die
01:46 Sorcery

ATARI ST
02:41 Lands of Havoc

ATARI 8-bit
03:12 Rescue on Fractalus !
03:35 Ballblazer
03:55 Chop Suey

APPLE II
04:13 La Bête du Gévaudan
04:35 Même les pommes de terre ont des yeux/Le Crime du Parking

MACINTOSH
04:55 Sargon III/Psion Chess/Champion Starleague Baseball
05:17 Pyramid of Peril

ORIC 1/ATMOS
05:38 Le Masque d'Or
05:56 A View To a Kill

COMMODORE 64
06:47 The Way of the Exploding Fist
07:13 Rocket Roger
07:33 Olé !

SINCLAIR ZX SPECTRUM
08:09 Dun Darach
08:34 Frank Bruno's Boxing
08:49 ShadowFire

SINCLAIR ZX81
09:12 X-Tricator

SINCLAIR QL
09:28 Match Point

MO 5/TO 7
10:06 Super Tennis
10:26 1815

MSX
10:50 Boulder Dash
11:07 Yie Ar KungFu



Actualités Octobre 1985 :

https://www.youtube.com/watch?v=eVMcAoJPs-0


Bon visionnage !





vendredi 27 décembre 2013

ADTPro 1.2.9

L'excellent logiciel de transfert de disquettes entre un ordinateur moderne (PC, Mac,..) et un Apple II vient de sortir en version 1.2.9.

Voila l'historique des versions 2013 :

1.2.9 - December 25, 2013

New functionality:

[Client] Disk II drives turn on a little early to reduce spin-up delay

Bug fixes:
Nibble sends work correctly in batch mode
[Client] Nibble sends retry (more) correctly
[VDrive] Virtual disks are loaded once at initialization time, making it much faster for huge drives (but much less dynamic)
[VDrive] Serial driver installer quits to where it came from, allowing an invocation from the launcher to return there, this time with the driver in place.


1.2.8 - July 9, 2013

New functionality:
[VDrive] Added the ability to serve a second virtual drive
Restricted most opportunities to change baud rates from defaults

Bug fixes:
[Server] Severe slowdown on bootstrapping under Windows was cured by removing what should have been a harmless yielding of the CPU.

1.2.7 - April 18, 2013

New functionality:
[VDrive] Added the ability to bootstrap into ProDOS with VSDrive active
[Server] Added a command-line invoker for AppleCommander

Bug fixes:
[Server] 5-1/4" disk images with unrecognized filesystems are always written with DOS-ordered physical interleaving
[Server] Start the numerical part of batch name at 1, not 0; reset the counter when a batch name changes


Ça se passe par ici : http://adtpro.sourceforge.net/

Vous trouverez également tout un tuto sur le blog :

http://retrocomputing-blog.blogspot.fr/2011/08/transferts-de-disquettes-apple-ii-sous.html


@+++